Les changements climatiques: une menace pour nous tous

Le climat change. Les preuves scientifiques démontrent que ce changement est largement dû à l’activité humaine. Ces changements comportent bien des effets potentiels et réels désastreux pour les décades à venir. Les émissions à effet de serre causés par le trafic routier et aérien, l’industrie lourde et autres sources – bien plus que les variations naturelles du climat – en sont les causes premières.

Dû avant tout à la combustion de carburants fossiles, la concentration de bioxyde de carbone (CO2), le principal gaz à effet de serre, a atteint un niveau inégalé depuis plus de 400.000 années. Résultat : Cette augmentation  de gaz à effet de serre retient plus de chaleur solaire à proximité de la surface de la terre et mène le système climatique de la planète dans une situation inexplorée.

Le CO2 et autres gaz à effet de serre étaient toujours présents dans l’atmosphère rendant la terre hospitalière pour la vie en retenant la chaleur. Depuis la révolution industrielle ces gaz se sont accumulés progressivement par l’activité humaine. Ils retiennent la chaleur et augmentent l’effet de serre naturel.

Résultat : La température moyenne augmente tout autour du globe terrestre avec un impact visible qui annonce toujours plus de changements drastiques dans un avenir proche. Les glaces des calottes polaires fondent, les glaciers diminuent, les ouragans augmentent en intensité, les écosystèmes mondiaux se dérèglent. Et bien que la nature lutte pour s’adapter au changement climatique, de nouvelles menaces surgissent en relation avec le climat.

Les prévisions récentes émises par une agence scientifique qui recueille les recherches sur le sujet par un Panneau Intergouvernemental sur les Changements Climatiques (en voie de parution en 2012), annonce une augmentation de risque important dans le monde, par exemple des températures extrêmes dans certains territoires, des précipitations tout aussi extrêmes. Et le tout à cause de l’effet de serre. Ces effets ont été enregistrés depuis 1950 et prévoient des ouragans et inondations toujours plus fréquents à l’avenir. L’Agence Internationale de l’Energie (IEA) a publié un rapport similaire (1), selon lequel le monde aurait encore cinq ans avant de se trouver devant des changements climatiques irréversibles.

Dans le monde développé ces changements causeront des dommages économiques. Des vies seront en danger. Les pays en voie de développement souffriront encore plus, parce que plus vulnérables. La sécheresse  et les inondations auront un  impact significatif sur les récoltes alimentaires et par conséquence causeront largement la diffusion de maladies et pandémies. Les changements climatiques toucheront le monde entier et dépendent de la capacité de s’en défendre, capacité certes supérieur dans les pays développés que dans ceux en voie de développement. Il reste toutefois une note positive. C’est le Programme du Milieu Ecologique des Nations Unies (UNEP) qui considère possible une réduction des gaz à effet de serre jusqu’en 2020. (2)

Voir : International Energy Agency Report 2012

Voir UNDP Report, “Bridging the Emissions Gap” (2011)

écrit par fr. Bernd Beermann OFMCap

Advertisements
No comments yet.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: